La série des Escapades est, paradoxalement, le résultat de trois semaines de claustration dans l’atelier, qui firent affleurer des souvenirs d’enfance, de séjours en Normandie, aux sports d’hiver, souvenirs confus et contradictoires d’inquiétudes et de peines dans des cadres idylliques. Ici, les traits sont anguleux, saillants, tels des menaces, tandis que les couleurs oscillent entre vivacité et intensité de l’enfance et ombres noires de souvenirs inquiétants – un égarement en montagne, ou la peur inconséquente des voiliers… 

EXHIBITIONS/ART FAIRS INVITATIONS