L'artiste propose des performances artistiques qui éveil les sens avec une immersion olfactive et sonore et nous invite à nous plonger dans un univers franco-japonais.

2021 

Performance vidéo collaboration Xiaomi
Campagne lancement Mi 11 Lite


Performance vidéo "All I Know" 

Festival Viv'Art - L'espace des Blancs Manteaux, Paris.

Performance "KAGE"

Fermeture de l’exposition à la galerie Pierre Yves Caer
"KAGE" is a 40-minute sensory performance that awakens the senses of hearing, sight and smell.
KAGE means shadow in Japanese, the artist Tiffany Bouelle invites the spectator to join her on stage to anonymously share a secret. A memory, a happy or dark event.

Accompanied by two musicians Alexandre du Closel and the singer @lonnytouteseule . Bouelle shows for the first time the first images that appear to her when she comes into contact with her subject. The artist's synesthesia is activated when she hears music or shares an intimate conversation with the other.

KAGE, highlights the secret of the unknown through a play of shapes and colours accompanied by experimental music and the smell of incense.

Please contact Pierre Yves if you want more informations about the available artworks.

 


 

2020

 

Performance vidéo "Border Lines"

Réalisation et direction avec @pbellond et @joude.ammar.
Si vous ne l’aviez pas compris, ma vidéo Bleu parle des violences conjugales: Le cercle blanc représente le terrain neutre, pure et innocent de laquelle est partie la relation amoureuse de nos deux sujets mais il représente également un lieu intime, clos, à l’abris des regards.


Nos protagonistes se battent, s’enlacent puis se portent des coups de plus en plus violents. Nous nous retrouvons alors face à une situation passionnelle où la haine vient laisser des traces (le Bleu) de part et d’autre au sein d’une relation toxique.


J’ai choisis l’utilisation de la couleur bleu pour retranscrire l’ampleur des douleurs engendrées dans le cadre d’un conflit physique ou psychologique. Plus nos protagonistes sont couverts, plus la chorégraphie est dans des mouvements lourd, pesant, comme le poids du désespoir, de la dépression ou de la peur.
Dans cette vidéo j’avais pour souhait de mener un combat de égal à égal montrant au spectateur avec une certaine moralité que peu importe le combat, les blessures restent les mêmes.



Performance "Beauty"

Réalisé avec Paul Bellon et Joude Ammar

2021

Performance vidéo pour une collaboration avec Xiaomi
vidéo : https://www.facebook.com/watch/?v=1119855488523778

------------------------------------------------------------------------------------

Performance "HIMITSU" sur le Festival Vivart à l'espace des Blancs Manteaux à Paris.
https://www.artistikrezo.com/agenda/la-3e-edition-de-vivart-a-la-halle-des-blancs-manteaux-du-18-au-20-juin-2021.html

En collaboration avec la danseuse Adeline Cubère, "HIMITSU" signifie secret en japonais.
La performance explore le tabou des trois premiers mois de la grossesse à travers une performance de 15 min en silence, l'artiste suit en peinture la danseuse dans ses premiers mois en tant que mère et tout le poids et l'impact que cause la fausse couche chez la femme.

"Les fausses couches concernent entre 10 et 15 % des grossesses. En France, on estime à 200 000 environ le nombre de fausses couches chaque année. Un chiffre conséquent, qui vient peser sur les premiers mois de la grossesse : il convient de ne pas en parler, de ne pas trop ébruiter la chose, afin de se préserver au cas où la grossesse serait brutalement interrompue.

“La raison principale de ce silence c’est effectivement la fausse couche. Mais à la faveur de ce silence, la société ne s’occupe pas des femmes enceintes”, dénonce l’autrice Judith Aquien, qui vient de publier le livre Trois mois sous silence : le tabou de la condition des femmes en début de grossesse (Editions Payot-Rivages), où elle dénonce l’impact de ce non-dit sur la vie des femmes enceintes. Mais d'où vient, au juste, ce tabou et quel est son impact sur les premiers mois de la grossesse ?

Le silence sur ce premier tiers de la grossesse n’a de fait rien de nouveau, rappelle l’historienne de la naissance Marie-France Morel : “Ce n’est pas tant un tabou, qu’une habitude qui repose sur le fait que les grossesses peuvent se terminer par des fausses couches pendant le premier trimestre, et autrefois c’était probablement un chiffre plus important”. Surtout, précise l’historienne, qui a dirigé l'ouvrage La Naissance au risque de la mort (Éditions Erès, 2021), les femmes ignorent souvent qu’elles sont enceintes et ce jusqu’à la fin du troisième mois. “Au début on ne le dit pas parce que l'on n’en est pas certain. L'arrêt des règles peut vouloir dire autre chose. La femme n'est sûre qu'elle est enceinte, finalement, que quand elle sent l'enfant bouger dans son ventre, donc au quatrième ou cinquième mois.”

France culture
___________________________________
2021

Performance KAGE pour la fermeture de l’exposition à la galerie Pierre Yves Caer
https://www.pierreyvescaer.com/

"KAGE" is a 40-minute sensory performance that awakens the senses of hearing, sight and smell.
KAGE means shadow in Japanese, the artist Tiffany Bouelle invites the spectator to join her on stage to anonymously share a secret. A memory, a happy or dark event.

Accompanied by two musicians Alexandre du Closel and the singer @lonnytouteseule . Bouelle shows for the first time the first images that appear to her when she comes into contact with her subject. The artist's synesthesia is activated when she hears music or shares an intimate conversation with the other.

KAGE, highlights the secret of the unknown through a play of shapes and colours accompanied by experimental music and the smell of incense.

Please contact Pierre Yves if you want more informations about the available artworks.

--------------------------------------------
2020
« Border Lines »
Si vous ne l’aviez pas compris, ma vidéo Bleu parle des violences conjugales: Le cercle blanc représente le terrain neutre, pure et innocent de laquelle est partie la relation amoureuse de nos deux sujets mais il représente également un lieu intime, clos, à l’abris des regards.
Nos protagonistes se battent, s’enlacent puis se portent des coups de plus en plus violents. Nous nous retrouvons alors face à une situation passionnelle où la haine vient laisser des traces (le Bleu) de part et d’autre au sein d’une relation toxique.
J’ai choisis l’utilisation de la couleur bleu pour retranscrire l’ampleur des douleurs engendrées dans le cadre d’un conflit physique ou psychologique. Plus nos protagonistes sont couverts, plus la chorégraphie est dans des mouvements lourd, pesant, comme le poids du désespoir, de la dépression ou de la peur.
Dans cette vidéo j’avais pour souhait de mener un combat de égal à égal montrant au spectateur avec une certaine moralité que peu importe le combat, les blessures restent les mêmes.
Réalisation et direction avec @pbellond et @joude.ammar

2020
Vidéos performances artistiques rouge "Beauty" réalisé avec Paul Bellon et Joude Ammar